CNRS Ministère de la Culture
En partenariat avec

Rechercher




Maison méditerranéenne des sciences de l'homme
Centre Camille Jullian
UMR 7299
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
+33 (0)4 42 52 42 68

Accueil > Diffusion > Edition > Bibliothèque d’archéologie méditerranéenne et africaine (BiAMA)

18, 2015 - Signa et tituli : monuments et espaces de représentation en Gaule méridionale sous le regard croisé de la sculpture et de l’épigraphie

Signa et tituli : monuments et espaces de représentation en Gaule méridionale sous le regard croisé de la sculpture et de l’épigraphie / éd. par Sandrine AGUSTA-BOULAROT et Emmanuelle ROSSO. - Paris : Errance ; Aix-en-Provence : Centre Camille Jullian, 2015. - 239 p. - (Bibliothèque d’archéologie méditerranéenne et africaine ; 18).
ISBN 978-2-87772-588-0 / prix : 39 €

- Au catalogue de la Bibliothèque d’Antiquité d’Aix
- Disponible pour échange contact
- En vente auprès de votre libraire

Présentation

La spécialisation de plus en plus grande et le cloisonnement de nos domaines de recherche (histoire, histoire de l’art, archéologie...) conduisent le plus souvent à étudier et à publier séparément, malgré leur complémentarité, les sources épigraphiques et les sources iconographiques. Des salles de nos musées aux rayons de nos bibliothèques, documents sculptés et documents inscrits forment des ensembles "disjoints". Or, statuaire et épigraphie, signa et tituli, étaient dans l’Antiquité des éléments conçus ensemble, comme les deux volets d’un même message, indissociables dès la première formulation. Cette conjonction d’un texte et d’une image définit précisément le monumentum si caractéristique de la pratique commémorative romaine.
Cet ouvrage, centré sur la question du monumentum romain, regroupe les communications présentées lors du colloque "Signa et tituli. Monuments et espaces de représentation en Gaule méridionale sous le regard croisé de la sculpture et de l’épigraphie" (Aix-en-Provence, 26-27 novembre 2009). À la suite d’une approche méthodologique, l’ouvrage propose une série d’études sur différents lieux de la société romaine où se croisent données iconographiques et épigraphiques : les espaces civiques de représentation, les espaces et monuments funéraires, les espaces de la religion.

Sommaire

Hommage à Michel Janon (Sandrine AGUSTA-BOULAROT, Emmanuelle ROSSO)

Bibliographie de Michel Janon (1937-2010)

Introduction
(Sandrine AGUSTA-BOULAROT, Emmanuelle ROSSO)

Rapport introductif
Il volto e la parola nei lituli votivi : ambigue discordanze (Antonio SARTORI)

- PREMIÈRE PARTIE : ESPACES CIVIQUES DE REPRÉSENTATION

Statues des dieux, statues des hommes. La mention de statues dans les inscriptions de Gaule Narbonnaise
(Sandrine AGUSTA-BOULAROT)
1. Présentation de la documentation
2. Nature et matériau des supports inscrits
3. Répartition géographique
4. Localisation des statues : espace funéraire, sacré, privé et public
5. Des empereurs, des dieux et des hommes
6. Matériau, poids, prix
Annexe. Catalogue des inscriptions

Signa et tituli dans l’épigraphie de la cité de Vienne au Haut Empire
(Bernard RÉMY, Noëlle GÉROUDET)
1. Répartition géographique
2. Répartition chronologique
3. Les types de monuments
4. Les types de documents
5. Donateurs et receveurs
Annexe 1 : catalogue des inscriptions
Annexe 2 : Pline, Histoire Naturelle, 34.16-18

Firme o didascalie. Due contesti narbonensi e qualche riflessione su copie e nomi di artisti
(Fabrizio SLAVAZZI)
1. Mirone a Vienne
2. I busti della villa di Crest

Précisions sur l’Augusteum de Nîmes grâce aux inscriptions de magistrats
(Céline CHULSKY)
1. La concentration d’inscriptions à des membres de l’élite nîmoise autour de la source
2. Des sénateurs énigmatiques
3. Les chevaliers : le rapport privilégié à l’empereur
4. Pontifes, théâtre et Augusteum
5. Présence fortuite : inscriptions déplacées ou votives des magistrats inférieurs
6. Un Augusteum mais pas le lieu cultuel unique de la cité
7. Des pontifes aux flamines provinciaux
8. Espaces et inscriptions
Conclusion

Gli spazi pubblici di rappresentazione tra memoria civica c celebrazione imperiale a LUlli e in Cisalpina
(Matteo CADARIO)
1. Arca a nord dei foro
2. La piazza forense
3. Lato sud deI fora
4. Il teatro/odeum
5. Il "Grande Tempio"

- DEUXIÈME PARTIE : ESPACES ET MONUMENTS FUNÉRAIRES

Signa et tituli dans les Alpes maritimae : l’exemple des stèles funéraires en forme de porte
(Stéphane MORABITO)

Espaces et monuments funéraires en Arles : autour des stèles à portraits
(Vassiliki GAGGADIS-ROBIN, Marc HEIJMANS)
1. Stèle de Turrania Philematio et de Chia
2. Stèle familiale à deux registres
3. Stèle d’Aulus Asuius Sedatus et Pompeia Graphis
4. Stèle de Cornelia Sedata et de Cornelia Optata
5. Stèle à édicule ?
6. Stèle de Aulus Babbius
7. Autel funéraire d’ lulia Servata
Conclusion

Le cénotaphe de Clarensac : un somptueux décor autour de l’épitaphe de M. ATTIVS PATERNVS
(Michel CHRISTOL, Danièle TERRER)
1. Description du monument
2. Le cénotaphe d’un personnage de haut rang
3. L’étude du décor

Sepulcrum, signa et tituli : quelques observations sur la « consecratio in formam deorum » et sur l’expression du statut des morts dans la Rome impériale
(Nicolas LAUBRY)

Esculturas e inscripciones dei entorno funerario de Barcino
(Montserrat CLAVERIA, Isabel RODÀ)

Épigraphie et mise en scène de la domination sociale dans la Gaule méridionale tardive (lVe-VIe s.) : à propos de la tombe du grand-père de Sidoine Apollinaire
(Christian STEIN)
1. Le corpus épigraphique des élites en Gaule au IV’ s.
2. Épigraphie et domination sociale au IVe s. en Gaule
3. Une rupture au Ve s. : la tombe du grand-père de Sidoine Apollinaire
4. Manifestation de la hiérarchie sociale et mémoire familliale

- TROISIÈME PARTIE : ESPACES DE LA RELIGION

Signa in templo. Où situer le nouveau groupe statuaire de la famille impériale dans le sanctuaire de la Grange des Dîmes (Avcnches, Suisse) ?
(Philippe BRlDEL)

Introduction
1. Le contexte de découverte
2. La restitution dans le cadre du sanctuaire du 2e quart du Ier s. et de Forum Tiberii (30/40-50-70)
3. La nouvelle présentation dans le cadre du sanctuaire de la fin du Ier s. et de la Colonia (80/100- 120/150)
Conclusion

Deux lieux de culte de domaine foncier sous le regard croisé de l’archéologie, de la sculpture et de l’épigraphie : Saint-Vincent (Saint-Paul-Trois-Châteaux) et Beauvoir (Allan)
(Raphaël GOLOSETI)

Introduction
1. Saint-Vincent : confrontation des sources iconographiques et du contexte archéologique
2. Le lieu de culte du quartier Beauvoir à Allan : un dossier riche
3. Lieux de culte et uillae : démarche comparative
4. Culte des déesses-Mères et uillae
Conclusion