CNRS Ministère de la Culture
En partenariat avec

Rechercher




Maison méditerranéenne des sciences de l'homme
Centre Camille Jullian
UMR 7299
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
+33 (0)4 42 52 42 68

Accueil > Diffusion > Edition > Bibliothèque d’archéologie méditerranéenne et africaine (BiAMA)

9, 2011 - Batellerie gallo-romaine, pratiques régionales et influences maritimes méditerranéennes

Batellerie gallo-romaine : pratiques régionales et influences maritimes méditerranéennes / sous la direction de Giulia BOETTO, Patrice POMEY, André TCHERNIA. - Paris : Errance ; Aix-en-Provence : Centre Camille Jullian, 2011. - 191 p. - (Bibliothèque d’archéologie méditerranéenne et africaine ; 9).
ISBN 9782877724777 / prix :39 €

  • Au catalogue de la Bibliothèque d’Antiquité d’Aix
  • Disponible pour échange contact
  • En vente auprès de votre libraire

BiAMA 9 Les récentes découvertes d’épaves de barges fluviales gallo-romaines à Arles et à Lyon (place Tolozan et parc Saint-Georges), auxquelles s’ajoutent les épaves de Chalon-sur-Saône, ont non seulement attiré l’attention sur la batellerie fluviale et lacustre gallo-romaine mais aussi porté au premier plan des recherches sur le bassin rhodanien et le Midi de la Gaule jusque-là peu présents ou même totalement absents du débat. Or les particularités de ces épaves renouvellent fondamentalement le sujet en montrant l’existence d’une tradition régionale "Rhône-Saône" mettant en lumière des influences maritimes méditerranéennes.
Dès lors, il devenait intéressant de confronter ces recherches sur le bassin fluvial Rhône-Saône et le Midi de la Gaule à celles menées sur l’Europe du Nord qui avaient monopolisé le débat sur la construction navale gallo-romaine. A partir de données provenant de l’arc rhénan (Allemagne, Pays-Bas) et du lac de Neuchâtel (Suisse), ces recherches avaient jusqu’alors mis en évidence l’existence des seuls groupes régionaux "rhénan" et "alpin".
Il est aussi apparu enrichissant d’élargir le sujet de cet ouvrage à d’autres épaves, comme l’épave lagunaire de la Conque des Salins (étang de Thau, Hérault), encore peu connue, et celle du chaland de la Ljubljanica (Slovénie), de découverte plus ancienne, dont les caractéristiques s’inscrivent dans le cadre de la nouvelle problématique définie autour des notions de pratiques régionales et d’influences maritimes méditerranéennes.
C’est, au total, à un renouvellement complet du panorama de la construction navale et de la batellerie gallo-romaine que nous invite cet ouvrage. Richement illustré, il comporte de nombreuses contributions de spécialistes français et étrangers, qui remettent au premier plan les études sur la batellerie antique et montrent l’intérêt d’un domaine trop souvent considéré comme un genre mineur.

SOMMAIRE

AVANT-PROPOS
Giulia BOETTO, Patrice POMEY et André TCHERNIA

INTRODUCTION
Patrice POMEY : Nouvelles perspectives de recherche sur la batellerie gallo-romaine

- 1. Béat ARNOLD : Embarcations gallo-romaines du lac de Neuchâtel : dans les abysses de la construction navale
Gallo-Roman boats of the Neuchâtel Lake : in the abyssal zone of ship construction

- 2. André van HOLK :Recent Research on Roman Shipfinds from the Netherlands
Recherche récente sur les découvertes de navires romains aux Pays-Bas

- 3. Ronald BOCKIUS : Technological Transfer from the Mediterranean to the Northern Provinces
Transfert technique de la Méditerrannée aux Provinces du Nord

- 4. Éric RIETH : L’épave du chaland gallo-romain de la place Tolozan à Lyon : approche d’une tradition régionale de construction "sur sole" en relation avec l’architecture navale maritime méditerranéenne
The shipwreck of the Gallo-Roman barge of the “place Tolozan” in Lyon : approach of a regional tradition of “bottom based” construction in relation to the Mediterranean maritime naval architecture

- 5. Les épaves du Parc Saint-Georges à Lyon - The Parc Saint-Georges shipwrecks in Lyon 73

5. 1. Grégoire AYALA : Aménagements de berge et activités portuaires à Lugdunum : les apports de la fouille du Parc Saint-Georges
Waterfront installations and harbour activities in Lugdunum : the contribution of Parc Saint-Georges excavation

5. 2. Marc GUYON et Éric RIETH : Les chalands gallo-romains du Parc Saint-Georges
The Gallo-Roman barges from Parc Saint-Georges

5. 3. Fabienne MÉDARD : Textiles archéologiques et archéologie navale : l’exemple des tissus gallo-romains du Parc Saint-Georges
Archaeological fabrics and nautical archaeology : the example of the Gallo-Roman textiles from Parc Saint-Georges

- 6. Catherine LONCHAMBON : Le chaland du pont romain de Chalon-sur-Saône : réflexions sur le système d’étanchéité
The barge of the Roman bridge of Chalon-sur-Sâone : considerations about the watertightness system

- 7. L’épave Arles-Rhône 3 - The Arles-Rhône 3 shipwreck

7. 1. Sabrina MARLIER : L’épave Arles-Rhône 3 : étude préliminaire d’un chaland gallo-romain
The Arles-Rhône 3 shipwreck : preliminary study of a Gallo-Roman barge

7. 2. Sandra GRECK et Frédéric GUIBAL : Étude dendrologique de l’épave Arles-Rhône 3
Dendrological study of the Arles-Rhône 3 shipwreck

- 8. Marie-Pierre JÉZÉGOU : L’épave de la Conque des Salins (Mèze, Étang de Thau, Département de l’Hérault). Une embarcation lagunaire
The Conque des Salins shipwreck (Mèze, Étang de Thau, Département de l’Hérault). A lagoonal boat

- 9. Giulia BOETTO et Corinne ROUSSE : Le chaland de Lipe (Ljubljana, Slovénie) et la tradition de construction «  sur sole  » de l’Europe sud-orientale  : quelles influences méditerranéennes  ?
The Lipe (Ljubljana, Slovenia) river barge and the “bottom based” construction from South-eastern Europe : what Mediterranean influences ?