CNRS Ministère de la Culture
En partenariat avec

Rechercher




Maison méditerranéenne des sciences de l'homme
Centre Camille Jullian
UMR 7299
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
+33 (0)4 42 52 42 68

Accueil > Diffusion > Edition > Bibliothèque d’archéologie méditerranéenne et africaine (BiAMA)

14, 2013 - C. Pédini : Les carrières de la Couronne, de l’Antiquité à l’époque contemporaine

Les carrières de la Couronne de l’Antiquité à l’époque contemporaine / par Cécilia PÉDINI. Errance, Centre Camille Jullian, 2013, 316 p. (Bibliothèque d’archéologie méditerranéenne et africaine ; 14) (Études massaliètes ; 11)
ISBN 978-2-87772-554-5 (prix : 39,00€)

- Au catalogue de la Bibliothèque d’Antiquité d’Aix
- Disponible pour échange contact
- En vente auprès de votre libraire

Présentation

Les carrières de la Couronne, sur la commune de Martigues, ont été exploitées depuis au moins le IIIe s. av. J.-C. jusqu’au XXe s., avec une utilisation massive à certaines périodes, comme la fin de l’époque hellénistique (IIe-Ier s. av. J.-C.) ou le XVIIe. L’ouvrage propose d’abord un inventaire des carrières, situant chaque exploitation et proposant pour chacune, lorsque c’est possible, une chronologie. L’étude des carrières antiques et médiévales est particulièrement difficile parce que la réouverture de ces exploitations au cours d’époques plus récentes en a fait disparaître les traces.
On aborde ensuite la question du transport des matériaux, à la fois par voie terrestre, à courte distance, et surtout pour l’accès aux ports d’embarquement, puis par voie maritime, pour laquelle on dispose de quelques épaves antiques et d’une documentation importante d’archives à l’époque moderne.
La troisième partie est centrée sur les qualités techniques de la pierre de la Couronne et sur sa mise en œuvre dans les monuments, particulièrement à Marseille. Un chapitre traite des matériaux concurrents du calcaire de la Couronne.
La dernière partie est consacrée au "village de carriers" de la Couronne, à l’organisation professionnelle et aux conditions sociales de la vie des carriers.
Le volume est complété par une abondante annexe où sont regroupés une partie des nombreux documents d’archives utilisés.

Sommaire

Introduction

- PREMIÈRE PARTIE : LES CARRIÈRES DE LA COURONNE

Chapitre 1 : Introduction

Chapitre 2 : Présentation du site

Chapitre 3 : Inventaire des carrières de la Couronne
3.1. La carrière de la pointe de Carro
3.2. La carrière de Baou Tailla
3.3. La carrière de Verdon 1
3.4. La carrière de Verdon 2
3.5. La carrière de Verdon 3
3.6. La carrière de Couronne-Vieille
3.7. Les traces d’exploitation de la pointe de l’Arquet
3.8. La carrière de La Beaumaderie
3.9. La carrière de Sainte-Croix
3.10. La petite Beaumaderie
3.11. La carrière de la Pinède
3.12. La carrière du Sémaphore
3.13. Les Pignons d’olive
3.14. La carrière de Notre Dame
3.15. La carrière de la Fontaine Saint-Jean
3.16. Les Auffans
3.17. Les Arqueirons
3.18. Arnette

Chapitre 4 : Chronologie d’exploitation des sites
4.1. Difficultés et limites de l’étude des carrières
4.2. La question de la métrologie des blocs de construction

  • 4.2.1. Méthodologie et objectif
  • 4.2.2. La dimension des blocs en œuvre
  • 4.2.3. Les modules en carrière
  • 4.2.4. Bilan de l’étude métrologique
    4.3. Propositions de datation

Chapitre 5 : Conclusion

- DEUXIÈME PARTIE : LE TRANSPORT DES MATÉRIAUX

Chapitre 1 : Introduction

Chapitre 2 : Le devenir des matériaux après leur extraction
2.1. La préparation des blocs
2.2. Le marquage des blocs
2.3. Le déplacement des matériaux au sein de la carrière

Chapitre 3 : Le transport terrestre des matériaux
3.1. Typologie des traces
3.2. Les voies de circulation du cadastre de 1817

  • 3.2.1. La Beaumaderie : le point de jonction de plusieurs voies
  • 3.2.2. Des voies sur la pointe Riche
  • 3.2.3. Des Arqueirons au port de Carro
  • 3.2.4. D’Amene au port de Carro
  • 3.2.5. Des Auffans au port

3.3. Description du transport terrestre

  • 3.3.1. De l’Antiquité au Moyen Âge
  • 3.3.2. Des conventions de l’époque moderne
    3.4. Essai de caractérisation des véhicules

Chapitre 4 : Le transport maritime
4.1. Typologie des traces
4.2. Emplacement des ports d’embarquement

  • 4.2.1. La pointe de Carro
  • 4.2.2. Le port de Carro
  • 4.2.3. Les ports du Verdon
  • 4.2.4. Le port de la pointe Riche
  • 4.2.5. Le port de Couronne-Vieille
  • 4.2.6. Le port de La Beaumaderie
  • 4.2.7. Le port de Sainte-Croix
  • 4.2.8. D’autres ports supposés
    4.3. Les navires lapidaires
  • 4.3.1. Les lapidariae naves antiques : les épaves
  • 4.3.2. Les barques de la fin du Moyen Âge
  • 4.3.3. Les tartanes de l’époque moderne
    4.4. Les conventions de transport
  • 4.4.1. Un contrat pour l’approvisionnement d’un chantier de construction
  • 4.4.2. Un contrat pour un seul transport de matériaux
  • 4.4.3. Une convention carrier- transporteur- marchand de pierre
  • 4.4.4. Des conventions pour le transport des matériaux, sans commanditaire
  • 4.4.5. Conclusion

Chapitre 5 : Fonctionnement ct coût de transport
5.1. Organisation du transport

  • 5.1.1. Qui est le transporteur ?
  • 5.1.2. A la charge de qui est le transport ?
  • 5.1.3. L’organisation du transport
    5.2. Les coûts du transport
  • 5.2.1. Coût du transport terrestre
  • 5.2.2. Coût du transport maritime

Chapitre 6 : Conclusion

- TROISIÈME PARTIE : LA MISE EN OEUVRE DU CALCAIRE DE LA COURONNE

Chapitre 1 : Introduction

Chapitre 2 : Durée d’utilisation de la pierre de la Couronne

- Chapitre 3 : Mise en œuvre caractéristique du matériau
3.1. Maçonnerie « traditionnelle » : fondations et élévations

  • 3.1.1. Les fondations
  • 3.1.2. Les élévations
    3.2. Les pièces de maçonnerie à support
  • 3.2.1. Les éléments de soutien
  • 3.3.2. Sommiers, clefs de voûte et claveaux
  • 3.2.3. Les entablements
  • 3.2.4. Confirmation des usages dans les monuments
    3.3. Les ornements en relief ou en creux : moulures et bas-reliefs
  • 3.3.1. Les moulures
  • 3.3.2. Les sculptures en bas-relief
  • 3.3.3. Les sculptures en « ronde-bosse »
    3.4. Les dalles
  • 3.4.1. Dalles de cuvelage
  • 3.4.2. Les dalles de pavement
    3.5. Les escaliers
    3.6. Gradins et consoles de banc
    3.7. Les éléments de couverture
  • 3.7 .1. Les chaperons
  • 3.7.2. Les dalles de couverture
  • 3.7.3. Les « tuiles »
    3.8. Le mobilier funéraire et liturgique
  • 3.8.1. Le mobilier liturgique
  • 3.8.2. Le mobilier funéraire
    3.9. Les éléments en contact avec l’eau
  • 3.9.1. Bassins et fontaines
  • 3.9.2. Les blocs de canalisation
    3.10. Les éléments en contact avec le feu : les fourneaux
    3.11. Les contrepoids de pressoir
    3.12. L’utilisation des déchets de taille
    3.13. Conclusion

Chapitre 4 : Les différents faciès mis en œuvre dans ces productions
4.1. La couleur
4.2. Les débris coquilliers
4.3. Les pistes de vers fouisseurs
4.4. Le grain
4.5. La cimentation
4.6. Conclusion

Chapitre 5 : Qualités techniques et mécaniques du calcaire de la Couronne
5.1. Les qualités techniques

  • 5.1.1. La densité apparente
  • 5.1.2. Le coefficient de taille
  • 5.1.3. Porosité, capillarité et coefficient d’imbibition
  • 5.1.4. La gélivité
    5.2. Les aptitudes mécaniques
  • 5.2.1. La résistance à l’écrasement
  • 5.2.2. La vitesse de propagation du son
  • 52.3. La largeur de la rayure
  • 5.2.4. Propriétés thermiques
    5.3. Conclusion

Chapitre 6 : Les matériaux concurrents du calcaire de la Couronne
6.1. Le calcaire de Saint-Victor
6.2. Le travertin
6.3. Le poudingue
6.4. Les grès de Marseille
6.5. La pierre de Ponteau
6.6. La pierre de Cassis
6.7. La pierre de Calissanne
6.8. La pierre de Fontvieille
6.9. La pierre de Barbentane
6.10. La pierre de Saint-Rémy-de-Provence
6.11. La pierre de Beaucaire
6.12. Conclusion

Chapitre 7 : Aire de diffusion du matériau
7.1. La diffusion locale
7.2. La diffusion indirecte
7.3. La diffusion directe « régionale »

- Chapitre 8 : Conclusion

- QUATRIÈME PARTIE : LES CARRIERS DE LA COURONNE : D’UNE OCCUPATION OCCASIONNELLE A LA SÉDENTARISATION D’UNE POPULATION DE CARRIERS A L’ÉPOQUE MODERNE

Chapitre 1 : De l’occupation occasionnelle du site
1.1. Vie et condition des carriers dans l’Antiquité grecque et romaine

  • 1.1.1. Contexte de l’exploitation des carrières
  • 1.1.2. Le statut des carriers : esclaves ou hommes libres ?
  • 1.1.3. Conditions de travail des carriers de l’Antiquité
  • 1.1.4. Rendement et temps de travail dans les carrières antiques
    1.2. L’Antiquité tardive et le haut Moyen Âge : des époques peu documentées
  • 1.2.1. Contexte historique de l’exploitation des carrières
  • 1.2.2. Discussion sur la nature de la main d’œuvre potentiellement mise à contribution dans l’exploitation des carrières entre le IVe s. et le IXe s.
    1.3. Les carriers du Moyen Âge
  • 1.3.1. Contexte de l’exploitation médiévale des carrières
  • 13.2. Une évolution de la condition du métier de carrier
  • 13.3. Discussions sur les carriers qui exploitent les carrières de La Couronne
    1.4. Conclusion

Chapitre 2 : De la sédentarisation d’une population de carriers
2.1. Contexte de j’exploitation moderne et contemporaine

  • 2.1 .1. L’arrivée d’une nouvelle population
  • 2.1.2. Conditions du métier de carrier
    2.2. Vie des carriers entre le XVIIe et le XIXe s
  • 2.2.1. Une population pauvre
  • 2.2.2. Des grandes familles de carriers
  • 2.2.3. De l’exercice de plusieurs métiers
  • 2.2.4. La descendance des carriers
  • 2.2.5. Le travail des femmes de carriers
  • 2.2.6. Essai d’évaluation du nombre de carriers résidant à La Couronne
  • 2.2.7. Professions en rapport avec l’exploitation des carrières
  • 2.2.8. Organisation des exploitations
  • 2.2.9. Réutilisation des carrières
    2.3. L’ouverture des carrières de Ponteau à la fin du XVIIIe s.
  • 2.3.1. Présentation des carrières de Ponteau
  • 2.3.2. La réouverture des chantiers : des baux de location
  • 2.3.3. La concurrence des carrières de Ponteau

Chapitre 3 : Conclusion

Conclusion générale

Annexes

Glossaire

Bibliographie