CNRS Ministère de la Culture
En partenariat avec

Rechercher





Maison méditerranéenne des sciences de l'homme
Centre Camille Jullian
UMR 7299
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
+33 (0)4 42 52 42 68

Accueil > Qui sommes-nous ?

Le centre Camille Jullian

Le Centre Camille Jullian est un laboratoire d’histoire et d’archéologie qui conduit des recherches archéologiques et d’histoire ancienne sur le pourtour de la Méditerranée et en Afrique du Nord, pour des périodes allant de la Protohistoire jusqu’à la fin de l’Antiquité.

Cette Unité mixte de recherche (UMR7299) de l’Université d’Aix-Marseille, du CNRS et du Ministère de la Culture est hébergée à la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme à Aix-en-Provence.

Les programmes visent à une meilleure connaissance des sociétés du bassin méditerranéen, de la Protohistoire à la fin de l’Antiquité. Ils en font un laboratoire d’archéologie majeur, reconnu par l’ensemble de la communauté scientifique tant en France qu’à l’étranger. Ils concernent plus particulièrement :

  • la recherche fondamentale et appliquée, programmes interdisciplinaires,
  • la formation doctorale,
  • le développement d’instruments de travail riches et variés (publications, bases de données, corpus…),
  • la gestion de fonds documentaires exceptionnels (bibliothèque, photothèque, aérophotothèque…),
  • des savoir-faire techniques (photographie, architecture navale, topographie, infographie…)

De l’Institut d’archéologie méditerranéenne (IAM) au Centre Camille Jullian

Le Centre Camille Jullian est né en janvier 1978 de la scission de l’Institut d’Archéologie Méditerranéenne ; il est restructuré en janvier 1994 par fusion avec l’équipe de Recherches d’Antiquités africaines. L’Unité Mixte de Recherche, baptisée alors « Centre Camille Jullian et Recherches d’Antiquités africaines », a porté le numéro UMR 9968, puis UMR 6573, et enfin UMR 7299 en 2012, avec un intitulé modifié en « Centre Camille Jullian, histoire et archéologie de la Méditerranée et de l’Afrique du Nord, de la Protohistoire à la fin de l’Antiquité ».

En 1997, le Centre quitte les locaux de l’université de Provence, avenue Robert Schuman pour la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme à Aix-en-Provence.

- Directeurs successifs :
1978-1981 : Pierre Gros
1982-1993 : Jean-Paul Morel, avec Jean Guyon puis Jacques Gascou
1994-1999 : Antoine Hermary, avec Henry Tréziny et Pol Trousset
2000-2007 : Patrice Pomey, avec Dominique Garcia
2008-2011 : Dominique Garcia, avec Marie-Brigitte Carre
2012-2015 : Marie-Brigitte Carre avec Jean-Christophe Sourisseau
2016-.... : Jean-Christophe Sourisseau, avec Giulia Boetto

Camille Jullian (1859-1933), personnage éponyme

Camille Jullian, (dessin de Paul Sarrut, avril 1924)

Camille Jullian est né à Marseille en 1859 et mort à Paris en 1933. Après avoir été élève à l’École Normale Supérieure, agrégé d’histoire et membre de l’École française de Rome, il fut professeur à l’Université de Bordeaux, puis au Collège de France. Il était en outre membre de l’Académie des inscriptions et belles lettres et de l’Académie française.

Il commença sa carrière par une thèse sur les transformations politiques de l’Italie d’Auguste à Constantin et des études d’épigraphie, dont « Les inscriptions de la vallée de l’Huveaune » (1885). Après une Histoire de Bordeaux (1895) qui ne se limitait pas à l’Antiquité, son Vercingétorix (1901) a signé l’inflexion de ses travaux vers la Gaule celtique et romaine.

Mais c’est au Collège de France, où il a occupé la chaire des Antiquités nationales créée à son intention en 1905, qu’il a pu donner toute sa mesure. D’abord par la qualité de son enseignement ; ensuite, par sa monumentale Histoire de la Gaule en huit volumes parus entre 1903 et 1926. C’est là un grand classique qui garde tout son intérêt aujourd’hui.

On comprend qu’un des plus importants laboratoires archéologiques du CNRS dans la région porte le nom de Camille Jullian.

- Lire la page de Camille Jullian sur Wikipédia