CNRS Ministère de la Culture
En partenariat avec

Rechercher




Maison méditerranéenne des sciences de l'homme
Centre Camille Jullian
UMR 7299
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
+33 (0)4 42 52 42 68

Accueil > Diffusion > Edition > Bibliothèque d’archéologie méditerranéenne et africaine (BiAMA)

11, 2012 - Une nécropole du second âge du fer à Ambrussum, Hérault

Une nécropole du second âge du fer à Ambrussum, Hérault / Bernard Dedet. - Paris : Errance ; Aix-en-Provence : Centre Camille Jullian, 2012. - 282 p. - (Bibliothèque d’archéologie méditerranéenne et africaine ; 11).
ISBN 9782877724890 / prix : 39 €

  • Au catalogue de la Bibliothèque d’Antiquité d’Aix
  • Disponible pour échange contact
  • En vente auprès de votre libraire

BiAMA 11
Ambrussum doit sa notoriété aux recherches menées depuis les années 1970 sur l’oppidum du second Âge du Fer et son rempart, sur la ville du Haut-Empire, ainsi que sur l’agglomération gallo-romaine qui s’est développée à son pied, le long de la voie Domitienne reliant l’Italie à l’Espagne. Ce livre présente un nouveau volet de ce site majeur de l’archéologie languedocienne, un secteur du cimetière de l’oppidum gaulois qui a fait l’objet d’une fouille programmée de 1999 à 2003. L’intérêt de cette découverte dépasse le cadre régional puisqu’il s’agit d’une des très rares nécropoles du second Âge du Fer actuellement connues dans le Sud de la France.

L’étude des vingt-deux tombes à incinération et des deux aires de crémation, qui s’inscrivent entre le second quart du IIIe siècle et les environs de 200 av. J.-C., fait une large place aux défunts eux-mêmes, aux objets et restes animaux et végétaux qui les accompagnent sur le bûcher, puis, de manière fragmentaire, dans la tombe. Des chapitres de synthèse concernent le mobilier, les pratiques funéraires déployées et le reflet de la société que celles-ci renvoient, mais aussi mettent en perspective ces coutumes dans le contexte de la Gaule méridionale. Ces usages des habitants d’Ambrussum s’inscrivent dans une tradition funéraire régionale bien définie, que l’on peut suivre, avec certaines évolutions, depuis le début du dernier millénaire avant J.-c., tandis que l’influence de la colonisation grecque, pourtant bien perceptible alors dans l’économie et le mode de vie des Indigènes, n’apparaît aucunement dans cette gestion de la mort.

SOMMAIRE

Préface (Jean-Luc Fiches)

Introduction

1. Problématique générale
2. Le site
3. Historique des recherches et histoire du site : un oppidum gaulois, sa nécropole et une station routière gallo-romaine
4. La publication de la nécropole

- Chapitre 1 : Position stratigraphique et méthode d’étude de la nécropole (fouilles 1999-2003)

1. La position stratigraphique de la nécropole

  • 1.1. Avant la nécropole
  • 1.2. Après la nécropole

2. La répartition des vestiges de la nécropole

3. La méthode d’étude : de la fouille à la publication

- Chapitre 2 : Tombes, structures annexes et sol de la nécropole (fouilles 1999 -2003)

1. La tombe T10
2. La tombe T11
3. La tombe T12
4. La tombe T13
5. La tombe T14
6. La structure de recouvrement des tombes T12 et T14
7. La tombe T15
8. La tombe T16
9. La Tombe T17
10. La tombe T18
11. La tombe T19
12. La tombe T20
13. La tombe T21
14. La tombe T22
15. La tombe T23
16. La structure de recouvrement des tombes T22 et T23
17. La tombe T24
18. La tombe T25
19. Le niveau de sol de la nécropole

- Chapitre 3 : L’aire de crémation B1 (fouilles 1999 -2003)

1. Le socle de l’aire de crémation B1

  • 1.1. Description
  • 1.2. Mobilier du socle

2. Le niveau de fonctionnement de l’aire de crémation BI

  • 2.1. Description
  • 2.2. Matériel du niveau de fonctionnement de l’aire de crémation BI : la couche rouge (Les restes osseux humains ; Les objets)
  • 2.3. Matériel du niveau de fonctionnement de l’aire de crémation B1 : la couche noire (Les restes osseux humains ; Les objets)
  • 2.4. Synthèse des données sur le fonctionnement de l’aire de crémation BI1 (La composition du lot osseux et le nombre d’individus incinérés ; La répartition du matériel osseux ; La composition du mobilier et sa répartition)

3. Conclusion : une aire pour plusieurs crémations séparées, consécutives ou non

- Chapitre 4 : Les structures funéraires découvertes dans les sondages 1979-1984 à la lumière des fouilles récentes

1. La structure ST1
2. La tombe T2
3. La structure funéraire ST3
4. La tombe T4
5. La tombe T5
6. La tombe T6
7. La tombe T
8. La tombe T8 ?
9. La structure funéraire ST9 : un foyer parafunéraire ?

- Chapitre 5 : Le mobilier funéraire et son apport à la datation de la nécropole

1. La vaisselle céramique

  • 1.1. La céramique non tournée
  • 1.2. La céramique importée fine
  • 1.3. Les amphores

2. Les pièces d’habillement et de parure

  • 2.1. Chaîne-ceinture en bronze dite« féminine ».
  • 2.2. Autre ceinture
  • 2.3. Fibules
  • 2.4. Pendants d’oreille
  • 2.5. Torques
  • 2.6. Bracelets et/ou anneau de cheville
  • 2.7. Perles en pâte de verre

3. L’armement et le fourniment

  • 3.1. Pointe et talon de lance
  • 3.2. Épée, fourreau et suspension
  • 3.3. Bouclier

4. Monnaies

5. Ustensiles

6. Objets à usage indéterminé

7. Datation des tombes

- Chapitre 6 : Les pratiques funéraires à Ambrussum : Défunts, traitement des corps et des restes osseux, morrphologie des tombes et matériel d’accompagnement

1. Le recrutement

  • 1.1. Age aux décès et âge d’accès au cimetière
  • 1.2. Homme ou femn1e, garçon ou fille d’après la symbolique du mobilier

2. Tombe individuelle, tombe partagée

3. La morphologie de la tombe

4. Le dépôt des os humains

  • 4.1. Une quantité d’os variable selon le défunt
  • 4.2. Une quantité d’os variable en fonction du type de sépulture
  • 4.3. Le mode de dépôt
  • 4.4. La composition du dépôt osseux

5. Le matériel accompagnant les défunts

  • 5.1. Les objets personnels (Armes et fourniment ; Objets de parure et ustensiles spécifiques des tombes sans armement ; Autres objets personnels)
  • 5.2. Vases et tessons de vases (La céramique découverte dans l’aire de crémation BI ; La céramique découverte dans les tombes)
  • 5.3. Dépôt de monnaie
  • 5.4. Un objet singulier : le clou
  • 5.5. La présence des restes d’animaux

6. Quelques éléments sur l’organisation de la nécropole

  • 6.1. Bûchers et tombes
  • 6.2. L’organisation de la nécropole
  • 6.3. Les dispositifs« parafunéraires »

7. Conclusion

- Chapitre 7 : Ambrussum dans le contexte funéraire du Midi méditerranéen au début et au milieu du second Âge du Fer

1. La documentation funéraire contemporaine en Languedoc et en Provence
2. L’accès au cimetière villageois
3. La pratique de l’incinération
4. Le bûcher crématoire
5. Le mode de dépôt des restes osseux
6. Le poids des os
7. La morphologie de la tombe
8. Le matériel d’accompagnement
9. Les tombes à armes

  • 9. 1. La fréquence des armes
  • 9.2. Le reflet de la panoplie

Conclusion générale

Annexe 1 : Analyse anthracologique de l’aire de crémation BI de la nécropole d’Ambrussum, par Carine Cenzon Salvayre et Aline Durand

Annexe 2 : Les restes animaux dans les pratiques funéraires à Ambrussum, par Armelle Gardeisen

Annexe 3 : Les restes de poissons de la nécropole d’Ambrussum, par Gaël Piquès .

Annexe 4 : Les restes carpologiques de la nécropole d’Ambrussum : intrusions ou offrandes ? par Nuria Rovira

Bibliographie