Ministère de la Culture
En partenariat avec
Suivez-nous sur

Rechercher




Maison méditerranéenne des sciences de l'homme
Centre Camille Jullian
UMR 7299
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
+33 (0)4 42 52 42 68

Accueil > À la une

Aménagements littoraux de la colonie grecque d’Olbia de Provence

Camapagne 2020 : Reprise de l’étude des vestiges immergés

Les aménagements littoraux de la colonie grecque d’Olbia de Provence, situé sur la racine occidentale de la presqu’île de Giens, font l’objet depuis 2019 de recherches archéologiques sous la direction conjointe d’Alex Sabastia (Inrap/CCJ) et de Laurent Borel (CNRS/CCJ). Pour la deuxième année consécutive, une équipe pluridisciplinaire composée d’archéologues, d’architectes, de photographes et de topographes du Centre Camille Jullian, unité mixte de recherche d’Aix-Marseille Université et du CNRS (UMR7299),ont participé à la campagne de fouille et d’étude des vestiges immergés qui s’est déroulée du 21 septembre au 9 octobre.

Un sondage a été réalisé le long de la fondation du parement sud-est. Il a permis de mettre en évidence une partie du mode de construction mis en œuvre lors de l’édification de la structure architecturale située dans le prolongement du cordon littoral induré, à l’ouest de la plage de l’Almanarre. D’autre part, l’acquisition tridimensionnelle des vestiges, avec l’emploi de la photogrammétrie rapprochée par corrélation dense, a été poursuivie dans le secteur nord-ouest sur une large bande de 30 m de long environ, depuis le contact entre le cordon littoral induré et vers le large.

La reprise de ce dossier a pour objectif de participer à la fois à la réflexion sur l’articulation entre les vestiges architecturaux émergés et immergés, ainsi qu’à la détermination de la fonction de ces aménagements littoraux et à leur datation. Ce projet initié grâce au soutien financier du fonds de dotation « Archéologie et Patrimoine en Méditerranée » (ARPAMED) bénéficie de l’appui logistique du Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (Drassm) et de la Ville d’Hyères-les-Palmiers.

Cette opération s’inscrit dans l’Axe B, programme 2 « Espaces littoraux » du Centre Camille Julian.

Photo : Mise en place des points d’appui topographique aux abords du sondage. (Cliché L. Damelet, CNRS, Aix Marseille Univ, CCJ, Aix-en-Provence, France)

 

Ont participé à cette campagne :
- Membres du CCJ

  • Laurent BOREL, coresponsable du projet, architecte, CNRS, CCJ
  • Loïc DAMELET, photographe, CNRS, CCJ
  • Vincent DUMAS, archéologue, topographe, CNRS, CCJ
  • Tiffany KERSCHENMEYER, archéologue, AMU, CCJ
  • Lionel ROUX, photographe, CNRS, CCJ
  • Katia SCHORLE, CNRS, CCJ

- Membre d’Arkaeos

  • Thomas MATHIEU, archéologue

- Plongeur bénévole

  • Cédric GOMEZ, scaphandrier

Pour aller plus loin
- premiers résultats de l’acquisition tridimensionnelle 2019 : voir l’animation 3D et sur notre blog Stoechades)

- exposition réalisée lors Journées nationales de l’archéologie 2019 sur le site archéologique terrestre d’Olbia. (https://halshs.archives-ouvertes.fr/hal-02159045)

En vignette : Aménagements littoraux immergés de la colonie grecque d’Olbia de Provence. Acquisition tri-dimensionnelle sous-marine (Crédit L. Damelet, CNRS-CCJ, 2019)