Ministère de la Culture
En partenariat avec
Suivez-nous sur

Rechercher




Maison méditerranéenne des sciences de l'homme
Centre Camille Jullian
UMR 7299
5 rue du Château de l'Horloge
CS 90412
13097 Aix-en-Provence Cedex 2
France
+33 (0)4 42 52 42 68

Accueil > Actualités du laboratoire > Soutenances

Soutenance de Thèse de Giovanni POLIZZI

Soutenance de thèse de Giovanni POLIZZI
Ecole Doctorale 355 : ESPACES, CULTURES, SOCIETES - Aix Marseille
Spécialité : Archéologie
établissement : Aix-Marseille Université
Mots Clés : Eau,Solonte,Exploitation,
Keywords : Water,Solunt,Exploitation,

Titre de thèse

L’EXPLOITATION DES RESSOURCES EN EAU DANS LA CITE ANTIQUE DE SOLONTE (SICILE-ITALIE) The water ressources exploitation in the ancient city of Solunt (Sicily, Italy)

Date : Mercredi 8 Juillet 2020 à 14:30
Adresse : Maison méditerranéenne des sciences de l’homme,5 Rue Château de l’Horloge, 13090 Aix-en-Provence
Salle Duby

Jury
Directeur de these Mme Sophie BOUFFIER Aix Marseille Université
Rapporteur Mme CHIARA PORTALE Università degli Studi di Palermo
Rapporteur Mme Laurence CAVALIER Université Bordeaux III
Examinateur M. Vincent OLLIVIER Aix-Marseille Université
Examinateur Mme Monika TRUMPER Freie Universitat Berlin
Directeur de these M. Oscar BELVEDERE Università degli Studi di Palermo

Résumé de la thèse

Ce projet de thèse est centré sur l’étude des systèmes de gestion de l’eau à Solonte, et plus précisément sur les motivations et choix opérés par les habitants en terme de structures hydrauliques. Cette question est traitée par le biais d’une approche interdisciplinaire qui s’appuie à la fois sur les sciences humaines et sur les sciences de l’environnement ainsi que sur l’ingénierie hydraulique. L’objectif principal de cette recherche a été d’évaluer, sur la longue durée, l’évolution et l’origine culturelle des choix hydrauliques dans la ville et dans le territoire. Cette étude a aussi pour objectif la compréhension de l’exploitation des ressources hydrogéologiques locales. Au cours du temps, ces caractéristiques du territoire ont changé. Ces changements ont eu des conséquences sur les choix d’ingénierie, surtout au niveaux des bâtiments liées à l’eau. Le projet s’interroge aussi sur l’appartenance publique ou privée des infrastructures, leur propriété et leurs commanditaires. Des comparaisons avec d’autres exemples urbains de gestion des eaux des mêmes périodes ou présents dans la zone d’influence carthaginoise ont apporté des éclairages complémentaires. Ce travail de recherche a été articulé selon 3 axes complémentaires : 1. Le premier concerne l’espace urbain, où a été analysé l’ensemble des structures de collecte et d’utilisation de l’eau et les aménagements d’évacuation. Ces données ont été répertoriées et intégrées à une base de données SIG associant une documentation graphique et photographique. Des relevés directs ont été effectués pour les vestiges les plus importants. Les infrastructures hydrauliques ont été mises en relation avec l’hydrogéologie locale. Aspect innovant de cette recherche, le croisement des données archéologiques et géologiques a conduit à la mise en œuvre d’un protocole de recherche exploitable aussi pour d’autres sites. 2. Le second axe concerne le territoire immédiat de la ville, afin de mieux cerner les modes d’exploitation agraire. Le récolement des données provenant des archives a constitué une étape majeure. L’enquête territoriale s’est également poursuivi par l’étude des photos aériennes et des prospections sur le terrain publiées et inédites. 3. le troisième axe a concerné l’étude des conditions naturelles locales. Cela a été fondamentale pour la reconstruction du paysage ancien. Cette recherche a ainsi permit de mieux saisir les motivations et les choix d’installation liés à la fois à l’habitat mais également au développement des activités économiques. Les résultats inédits de ce travail ont ainsi démontré une interaction élevée entre connaissances techniques et savoir hydrogéologique, surtout pendant la période comprise entre IVe et IIe siècle av. J.-C. Ainsi, ce travail de recherche a permis d’apporter pour la première fois une vision exhaustive de l’exploitation des eaux à Solonte, aussi bien au niveau de l’ingénierie que de la culture de référence (qu’elle soit de matrice punique, grecque ou autre). En ce cas, les comparaisons avec d’autres villes puniques et d’autres civilisation ont enrichi et éclairci un aspect important pour une ville tel que l’approvisionnement en eau. L’étude archéologique, croisé à celui géologique, a permis pour la première fois d’établir que la ville disposait d’un approvisionnement hydraulique provenant des eaux de pluie et des eaux du sous-sol. Ces dernières étaient captées grâce à l’excavation des citernes en correspondance des points de ressortie naturels des eaux.

Thesis resume

This research focuses on the study of water management at Solunto, and in particular on the solutions adopted by the inhabitants in regard to hydraulic structures. By means of an interdisciplinary approach based on human sciences (archaeology, architecture, and history), earth sciences, and hydraulic engineering, this thesis aims at filling a gap in the knowledge of water management at this city, a topic which has been long neglected by modern scholarship. Concerning the historic-geographical context, the Punic city of Solunto was founded on Monte Catalfano during the 4th century BC, after the conquest of the Archaic city by Dionysius I. Archaeological evidence shows that this city was occupied until the 3rd century AD, when it experienced a phase of decline culminating with its abandonment. Between 1825 and the 1960s, archaeological excavations and research at Solunto have been much vibrant, and numerous campaigns have focused on the architectural aspects of the classical city. However, a study of the hydraulic features of Solunto has been addressed only indirectly and, as a result of this limited attention, the majority of the hydraulic infrastructures are still unpublished. This thesis is divided into three complementary parts : 1. The first section presents and discusses secondary literature concerning the ancient environment of Solunto in order to determine the natural conditions in which the Punic settlement developed. The analysis and the identification of the geological features of Monte Catalfano and of the surrounding area have been pivotal to reconstruct the ancient landscape. This literature review helps providing a better understanding of the reasons behind the choice of some hydraulic installations linked to the economic activities of this town. 2. The second part focuses on the geographical features of the territories surrounding the city, in order to reconstruct the systems of agricultural exploitation. Together with the study of archive data from different Institutions, this research has employed the study of aerial and satellite photos of the territory, the analysis of relevant evidence gathered by means of first-hand field surveys, as well as data coming from second body of literature and unpublished data. 3. The third section investigates the urban space of Solunto along with the systems and infrastructures for the collection, usage, and disposal of water. These data have been collected and integrated into a G.I.S. dataset and supported by means of graphic and photographic documentation. When possible, the hydraulic infrastructures have been connected to the hydrogeological characteristics of the soil. The combination of archaeological and geological data represents the most innovative aspect of this research. This methodology has led to the creation of a research protocol which will be also applicable to other archaeological sites and to the study of their natural water resources available. The results gathered in this research have demonstrated a close relationship between the technological expertise achieved by engineers and the hydrogeological features of Solunto, especially between the 4th and 2nd centuries BC. This research project offers for the first time a holistic and comprehensive vision of the management of water resources in Solunto, considering both engineering features and cultural aspects (Punic, Greek or other background). Throughout this research, the comparisons between Solunto and other Punic cities and ancient cultures have enriched and made it clear the important aspect of the water supply. The archaeological study, combined with more specific geological research, has shown how the city was well equipped with a hydraulic supply system, which relied on rainwater and natural groundwater.