CNRS Ministère de la Culture
En partenariat avec

Rechercher




Maison méditerranéenne des sciences de l'homme
Centre Camille Jullian
UMR 7299
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
+33 (0)4 42 52 42 68

Accueil > Annuaire > Chercheurs associés

ROSSI Lucia

Thèse soutenue le 10/12/2011
Sujet : D’Alexandrie à Pouzzoles : les rapports entre l’Égypte et Rome du IIe siècle av. J.-C. au Ier siècle ap. J.-C.
Directeur de thèse : Catherine VIRLOUVET
Contact : luciapeace@yahoo.it
n°tél. +33(0)631363532

Thèmes de recherche

- À partir du moment où sur la base des informations livrées par les sources littéraires pour le II et le I siècle av. J.C., on dispose d’indices concordant sur la circulation du blé égyptien sur le marché de la Méditerranée occidentale, essayer de déterminer les conséquences économiques, surtout au niveau des échanges commerciaux en blé et vin, des liens politiques entre Egypte lagide et Rome républicaine, qui se sont traduits dès 168 av. J.C. par les envois de blé par Ptolémée Philomethor pour l’armée romaine engagée à ce moment-là dans la guerre contre Persée de Macédoine. Dans la première moitié du I siècle av. J.C. à travers plusieurs légs testamentaires, administration et exploitation productive des possessions extérieures de l’empire lagide, Chypre et Cyrénaïque d’abord, en suite « protectorat » de l’Egypte même sont confiés à Rome.
- Étude des liens entre les événements des années 39-36 av. J. C., la création du Portus Iulius, l’aménagement d’un ensemble d’ infrastructures pour le stockage directement connexes au canal d’entrée du port et la déduction de l’Egypte en province. Les aménagements portuaires de Pouzzoles et l’implantation romaine en Egypte sont entre autres destinés à assurer la régularité du ravitaillement en blé de Rome et de la péninsule italienne.
- En abordant la problématique qui concerne la circulation sur le marché de la Méditerranée orientale et occidentale des excédents de la production céréalière égyptienne, dont étaient chargés, pendant toute l’époque lagide les entrepreneurs-marchands rhodiens, une question d’ordre structurel se pose devant l’inexistence sous l’Empire romain d’une flotte marchande d’Etat et l’assignation à des particuliers du transport maritime du blé de nature tributaire et non. Il faut réexaminer, en y incluant les informations contenues dans la documentation papyrologique égyptienne, types et tonnage des navires dévoués à cet usage, routes maritimes et logistique de la navigation depuis les terres productrices jusqu’à Puteoli-Rome.


Recherches actuelles

Voir le premier point de mes thèmes de recherche.