CNRS Ministère de la Culture
En partenariat avec

Rechercher




Maison méditerranéenne des sciences de l'homme
Centre Camille Jullian
UMR 7299
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
+33 (0)4 42 52 42 68

Accueil > Archives du site > Etude des vestiges > Dendrochronologie

Dendrochronologie

Qu’est-ce que la dendrochronologie ?

De Dendron, « arbre », Chronos, « temps » et Logos, « parole », la dendrochronologie est la science qui étudie les séries de cernes interdatées des arbres.

Les arbres produisent du bois sous forme d’anneaux de croissance, les cernes, qui ont des patrons de croissance caractéristiques, en fonction de facteurs internes et externes, parmi lesquels des processus naturels ou des interventions humaines.

Le nombre de cernes sous l’écorce d’un arbre mort indique son âge et la date du dernier cerne produit donne sa date de mort. En dendrochronologie du bâti, si ce dernier cerne est conservé, il permet d’approcher la date de la construction à l’année, voire à la saison près.
Outre la datation de la mort de l’arbre, l’étude des pièces de bois renseigne sur la provenance géographique des arbres (commerce des bois), les essences, les usages et la qualité du bois mis en œuvre. Cela apporte aussi des informations sur l’histoire de la gestion forestière.

La dendrochronologie au CCJ

Les problématiques développées au Centre Camille Jullian portent sur l’évolution du bâti dans le sud-est français (Alpes du sud, Provence) essentiellement au cours du deuxième millénaire. Nous intervenons également sur les vestiges antiques des épaves et des aménagements portuaires sur le littoral méditerranéen français et croate, et sur le domaine fluvial (bas-Rhône). Les interactions entre les populations humaines et leur environnement sont également questionnées.


Pour cela, nous travaillons sur

  • le bâti (gros œuvre et second œuvre) ;
  • le mobilier et les œuvres d’art (en collaboration avec des restaurateurs) ;
  • les épaves de navires et les infrastructures portuaires (en collaboration avec le bureau d’archéologie navale) ;
  • les vieux peuplements forestiers.

anatomie d'une section de tronc

Section transversale d’un tronc. Localisation des principales parties du bois
(moelle, duramen, aubier cambium et écorce) (L. Shindo)

Contacts :

A. Ferreira Domínguez, doctorante (albaferreiradominguez[at]gmail[dot]com)
L. Shindo, chercheuse associée (shindo[at]mmsh[dot]univ-aix[dot]fr)