Partenaires

CNRS Université de Provence
Ministère de la Culture, DRAC PACA Institut national d recherches préventives



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Qui sommes-nous ? > Un peu d’histoire...

Un personnage éponyme : Camille Jullian (1859-1933)

Publié le 10 janvier 2008

Camille Jullian - dessin de Paul Sarrut, avril 1924













Camille Jullian

dessin de Paul Sarrut (avril 1924)


Camille Jullian est né à Marseille en 1859 et mort à Paris en 1933. Après avoir été élève à l’École Normale Supérieure, agrégé d’histoire et membre de l’École française de Rome, il fut professeur à l’Université de Bordeaux, puis au Collège de France. Il était en outre membre de l’Académie des inscriptions et belles lettres et de l’Académie française.

Il commença sa carrière par une thèse sur les transformations politiques de l’Italie d’Auguste à Constantin et des études d’épigraphie, dont « Les inscriptions de la vallée de l’Huveaune » (1885). Après une Histoire de Bordeaux (1895) qui ne se limitait pas à l’Antiquité, son Vercingétorix (1901) a signé l’inflexion de ses travaux vers la Gaule celtique et romaine.

Mais c’est au Collège de France, où il a occupé la chaire des Antiquités nationales créée à son intention en 1905, qu’il a pu donner toute sa mesure. D’abord par la qualité de son enseignement ; ensuite, par sa monumentale Histoire de la Gaule , en huit volumes parus entre 1903 et 1926. C’est là un grand classique qui garde tout son intérêt aujourd’hui.

On comprend qu’un des plus importants laboratoires archéologiques du CNRS dans la région porte le nom de Camille Jullian .