CNRS Ministère de la Culture
En partenariat avec

Rechercher




Maison méditerranéenne des sciences de l'homme
Centre Camille Jullian
UMR 7299
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
+33 (0)4 42 52 42 68

Accueil > Archives du site > Programmation scientifique 2012-2015 > B- La mer : navires, espaces portuaires, ressources, échanges > D’une rive à l’autre : Ressources et échanges des produits et des hommes

Opération 1 : La pêche

Coordination  : Myriam Sternberg

Membre CCJ : Gaëlle Delpy

La pluralité des pêches est à l’origine d’une multitude de termes pour désigner les pêches. Il existe des classifications qui reposent sur les espèces ou les moyens de capture, voire les zones de capture. Certaines catégories empruntent aussi au vocabulaire social ou économique : pêche artisanale, pêche industrielle. C’est le concept de « système halieutique » , développé par J.-P. Corlay comme « un ensemble d’éléments dont la combinaison et les interactions mutuelles ont pour finalité de prélever les ressources vivantes de la mer à des fins d’utilisation par l’homme » , qui nous intéresse particulièrement ici.

- Ressources de la mer : archéologie, textes et iconographie. Dans ce cadre seront poursuivies et développées les investigations de terrain et l’étude de matériel inédit par G. Delpy.
Les inventaires de d’Arcy Thompson ou d’E. de Saint-Denis donnent la liste des espèces citées par les auteurs grecs et latins. Ces derniers hiérarchisent et classent parfois les espèces en fonction des modes locales et des goûts, mais l’archéologie donne cependant souvent une autre image de l’importance des espèces. On examine donc le décalage entre la réalité que livre l’archéologie et les informations que transmettent les textes d’une part et l’iconographie d’autre part, à partir d’une base de données élaborée en collaboration avec A. Barbet.

- Dans le cadre des recherches sur la complémentarité des activités pastorales, cynégétiques et halieutiques et conchyliologiques, on cherche à comprendre comment la pêche s’intègre dans l’économie vivrière de la Gaule méditerranéenne et un référentiel de lecture des saisons de capture des poissons sera développé.