CNRS Ministère de la Culture
En partenariat avec

Rechercher




Maison méditerranéenne des sciences de l'homme
Centre Camille Jullian
UMR 7299
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
+33 (0)4 42 52 42 68

Accueil > Archives du site > Archives des Actualités du labo > Archives 2009

Soutenance de CAILLOT Laure

Sculpture antique, patrimoine et identité nationale au regard des musées helléniques. L’exemple du Musée national archéologique d’Athènes

Thèse soutenue le Samedi 12 décembre 2009 à 14h - MMSH - Salle Paul-Albert Février
sous la direction de : Philippe Jockey / Olga Palagia

En cotutelle avec l’Université Capodistria d’Athènes

Membres du Jury :

- Mme Kokkorou-Alevras, Professeur, Université d’Athènes (Grèce)
- Mme Olga Palagia, Professeur, Université d’Athènes (Grèce)
- M. Antoine Hermary, Professeur, Université de Provence
- M. Philippe Jockey, Professeur, Université de Provence

RESUME

Le patrimoine et les musées partagent une place importante dans nos civilisations. En Grèce, l’archéologie occupe une place prédominante dans la culture nationale et l’Antiquité a contribué à la définition de l’identité nationale au XIXe siècle. Le Musée national archéologique d’Athènes qui célèbre ses 120 ans, est une institution centrale du patrimoine grec. En exposant des antiquités, issues pour leur grande majorité, du territoire national, il propose une évolution de l’art grec. Sa collection de sculptures a toujours été sa collection « phare ». Cependant, bien plus qu’une simple exposition archéologique, le Musée national a su participer au cours des décennies, grâce à ces classements muséographiques, au renforcement d’une identité nationale grecque, forgée dans les racines de la Grèce classique. À la fois musée classique, musée pédagogique et musée central, ses antiquités ont su répondre à une pédagogie nationale réclamant les origines de la Grèce dans la Grèce classique.