CNRS Ministère de la Culture
En partenariat avec

Rechercher




Maison méditerranéenne des sciences de l'homme
Centre Camille Jullian
UMR 7299
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
+33 (0)4 42 52 42 68

Accueil > Archives du site > Archives des Actualités du labo > Archives 2010

Soutenance de thèse de BEYLIER Alexandre

Docteur du Centre Camille Jullian
sous la direction de Dominique Garcia
Contact : alexbeylier@laposte.net

Alexandre Beylier « L’armement et le guerrier en Méditerranée nord-occidentale au premier âge du Fer (IXe-Ve avant notre ère) ».

La soutenance se déroulera le jeudi 9 décembre 2010 à 14h00 à la MMSH à Aix-en-Provence.

Jury :

Dominique Garcia (directeur de la thèse),

Thierry Janin (Prof., Universite Paul-Valéry),

P. Moret (directeur de recherche CNRS),

Stéphane Verger (directeur des études, EHESS),

Henri Tréziny (directeur de recherche, Aix-en-Provence)

Résumé

Cette étude, consacrée à l’armement du début de l’âge du Fer, se veut avant tout une approche du phénomène guerrier dans les sociétés protohistoriques de Méditerranée nord-occidentale. Elle s’articule en trois parties qui permettent d’intégrer les données dans un cadre analytique de plus en plus large. Fondée sur un corpus fort de près d’un millier de pièces, elle s’attache en premier lieu à caractériser la panoplie guerrière des populations indigènes, à définir les faciès régionaux ainsi qu’à saisir les mécanismes qui ont régenté sa formation et son évolution. Cette étape initiale s’appuie essentiellement sur l’analyse typo-chronologique et géographique, mais aussi sur l’aspect fonctionnel des armes et leur dimension emblématique. Dans la deuxième partie sont abordés les différents contextes archéologiques dans lesquels les armes ont été trouvées. Un intérêt tout particulier est porté au monde des morts, à la place tenue dans celui-ci par les tombes avec armement et à la signification sociale mais aussi martiale que peuvent revêtir les différents types de panoplie accompagnant les défunts. Le troisième et dernier volet de ce travail s’attache quant à lui à cerner l’identité des porteurs d’armes, sollicitant pour ce faire les représentations figurées à connotation guerrière de même que les données funéraires (sexe et âge au décès, nature du mobilier déposé, architecture et topographie des sépultures). Cette approche est l’occasion d’appréhender la place des hommes en arme dans la hiérarchie sociale et de définir le statut guerrier.

Mots-clefs : armement, panoplie, guerrier, premier âge du Fer, Méditerranée nord-occidentale

Abstract

Devoted to the weapons of the Early Iron Age, this study is meant to be an essay on the warrior phenomenon in the later prehistoric societies of the northwestern Mediterranean. It consists of three parts that integrate the data into a progressively wider analytical framework. Based on a corpus of about one thousand items, it sets out first to typify the warrior panoply of local indigenous populations, to specify regional artifact assemblages and to reveal the formative and developmental processes of weapons. This first stage relies mainly on typo-chronological and geographic analyses, as well as on the functional aspects and symbolic dimensions of particular weapons. Second, the study traces the different archaeological contexts in which the weapons were found. Here, specific interest is placed on the “community of the dead” ; on the place held in this community by weapon burials, and on the social (but also martial) meaning of the different collections of weapons buried with the deceased. The third and last stage of this work sets out to determine the identity of weapon-bearers by means of warrior iconography and funerary data (sex and age at death, nature of burial goods, architecture and topography of graves). This approach provides an opportunity to comprehend the place of armed individuals in the social hierarchy and, more generally, to define the “warrior status”.

Keywords : weapons, panoply, warrior, Early Iron Age, northwestern Mediterranean