Partenaires

CNRS Université de Provence
Ministère de la Culture, DRAC PACA Institut national d recherches préventives



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Actualités du laboratoire > Soutenance de thèse de Romuald MERCURIN

Soutenance de thèse de Romuald MERCURIN

Publié le 29 novembre 2017

Monsieur Romuald MERCURIN

présentera ses travaux en soutenance le 20 décembre 2017 à 14h00 à l’adresse suivante : Salle DUBY, MMSH 5 Rue Château de l’Horloge, 13090 Aix-en-Provence pour l’obtention du diplôme : doctorat Archéologie ;

Titre des travaux : Les Alpes-Maritimes à l’âge du Bronze et au début de l’âge du Fer : bilan documentaire critique, mobilier céramique et métallique, dynamiques.

Ecole doctorale : ESPACES, CULTURES, SOCIETES

Directeur : DOMINIQUE GARCIA

Laboratoire : Centre Camille Jullian - Archéologie Méditerranéenne et Africaine

Membres du jury :

  • M. DOMINIQUE GARCIA -PU -Centre Camille Jullian -UM 7299 FRANCE -* Mme ANNE LEHOERFF -PU -UMR 8164 HALMA-IPEL FRANCE
  • M. JEAN GASCO -CR -ASM -UMR 5140 FRANCE
  • M. OLIVIER LEMERCIER -PU -ASM -UMR 5140 FRANCE

La soutenance est publique

Résumé de la thèse

L’objet de cette étude est avant tout de dresser un bilan documentaire révisé et critique des données archéologiques concernant les périodes de l’âge du Bronze et du début de l’âge du Fer (v. 2100-600 av. J.-C.) dans l’extrême Sud-Est de la France (Alpes-Maritimes et une partie des Alpes-de-Haute-Provence et du Var). A l’aune du renouvellement récent des recherches sur l’âge du Bronze en Provence et dans les régions limitrophes, la révision du mobilier céramique et métallique, publié ou dans certains cas inédit, permet ainsi de proposer des ébauches de typochronologies, lesquelles constituent, avec quelques mesures radiométriques, le socle à partir duquel peut être réalisé l’ordonnancement chronologique des 184 sites retenus. Les nombreuses incertitudes liées à la nature et à la structure de la documentation, de même que la résolution chronologique encore faible pour la période et l’espace considérés, n’autorisent cependant qu’un traitement statistique limité des données. Les résultats obtenus offrent néanmoins la possibilité d’établir un cadre chronologique actualisé et d’aborder la question des dynamiques qui caractérisent la Protohistoire ancienne dans cet espace situé à la charnière des cultures italiques et provençales, qu’il s’agisse de l’organisation et de l’évolution du peuplement, de l’identification des voies possibles de communication, des bases sur lesquelles reposait l’économie ou de la nature et de l’évolution des pratiques funéraires et des aspects symboliques. Les tendances ainsi dégagées combinées à la prise en compte des composantes culturelles des mobiliers permettent au total de proposer un scénario d’évolution chrono-culturelle et d’identifier une entité « liguro-provençale » relayant, à des degrés divers et selon des directions différentes en fonction des périodes, les influences provenant tout à la fois de France méditerranéenne, d’Italie et de l’aire nord-alpine occidentale.

Thesis resume

The purpose of this study is first and foremost to draught a revised and critical documentary record of the archaeological data relating to the Bronze Age and the beginning of the Iron Age (c. 2100-600 BC) in the extreme South-East of France (Alpes-Maritimes and part of the Alpes-de-Haute-Provence and the Var). In the light of the recent renewal of research on the Bronze Age in Provence and neighboring regions, the revision of ceramic and metal wares, published or in some cases unpublished, makes it possible to propose drafts of typochronologies which, with some radiometric measurements, form the base from which the chronology of the 184 sites selected can be realized. The numerous uncertainties related to the nature and structure of the documentation, as well as the still low chronological resolution for the period and the space considered, permit only a limited statistical processing of the data. The results obtained nevertheless offer the possibility to establish an updated chronological framework and to address the question of the dynamics that characterize the ancient Protohistory in this space located at the hinge of the Italian and Provencal cultures, be it the organization and the evolution of settlement patterns, the identification of possible channels of communication, the bases on which the economy was based, or the nature and evolution of funeral practices and symbolic aspects. Ultimately, the resulting trends combined with the cultural components of the ceramic and metal wares allow to propose a scenario of chrono-cultural evolution and to identify a "Liguro-Provençal" entity relaying, to different degrees and in different directions depending on the period, influences from both Mediterranean France, Italy and north-western Alpine area.