Partenaires

CNRS Université de Provence
Ministère de la Culture, DRAC PACA Institut national d recherches préventives



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > À la une > Un projet de chantier école/formation en archéologie en Tunisie

Un projet de chantier école/formation en archéologie en Tunisie

entre AMU, l’Institut National du Patrimoine et les universités de Sfax et de Sousse

Publié le 8 novembre 2017

Signature d’une lettre d’intention entre Aix-Marseille Université, l’Institut National du Patrimoine et les Université de Sfax et Sousse sur un projet de chantier école/formation en archéologie en Tunisie

Dans le cadre de la réunion du Haut Conseil de Coopération tuniso-français, qui s’est tenue à Tunis le 5 octobre, un projet de chantier-école en archéologie a fait l’objet d’une lettre d’intention signée par Aix Marseille Université, l’Institut National du Patrimoine de Tunisie (INP) et les universités de Sousse et de Sfax. Sylvie Daviet, Vice-Présidente en charge des Relations Internationales représentait le président Berland pour cette cérémonie, accompagnée de Jean-Christophe Sourisseau et Michel Bonifay, porteurs du projet.

JPEG - 67.4 ko
De gauche à droite : Mme Frédérique Vidal, Ministre française de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Mme Sylvie Daviet, Vice-présidente d’AMU chargée des Relations internationales, M. Rafik Bouaziz, Président de l’Université de Sfax, M. Najeh Farhat, Président de l’Université de Sousse, M. Taoufik Redissi, Directeur de la Coopération à l’Institut National du Patrimoine de Tunis, M. Slim Khalbous, Ministre tunisien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Ce projet, qui fait suite à la convention cadre de partenariat scientifique entre la MMSH et l’INP signée en début d’année et aux collaborations entamées avec les universités de Sousse et de Sfax, entend pérenniser la formule de chantiers écoles en archéologie mise en place en Tunisie en 2017.

A cette fin, les quatre institutions s’engagent à établir un accord de coopération visant :

  1. L’organisation de la formation-recherche à la documentation de terrain en Tunisie et le développement de projets conjoints de recherche et de formation d’opérateurs et de cadres, aussi bien tunisiens que français.
  2. Le renforcement des collaborations pour la mise en valeur des sites dans l’intention d’offrir une meilleure visibilité du patrimoine tunisien vis-à-vis du grand public.
  3. L’émergence à terme d’une nouvelle génération française et tunisienne d’enseignants-chercheurs menant à bien de manière autonome et/ou en partenariat des projets de recherche et valorisation en Tunisie.

Pour ce faire, il est prévu notamment :

  • la constitution d’équipes mixtes d’enseignants-chercheurs,
  • la formation conjointe d’étudiants tunisiens et français,
  • la réalisation d’expertises pédagogiques, techniques et scientifiques,
  • la mise à disposition de locaux et infrastructures en Tunisie.

Le Haut Conseil de la Coopération franco-tunisienne s’est engagé à suivre les projets ayant fait l’objet d’une signature.

Dans la même rubrique :