CNRS Ministère de la Culture
En partenariat avec

Rechercher




Maison méditerranéenne des sciences de l'homme
Centre Camille Jullian
UMR 7299
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
+33 (0)4 42 52 42 68

Accueil > Annuaire > Doctorants

VARRAZ Alexis

Catégorie

Doctorant
AMU
 
 
 
 

Coordonnées

Centre Camille Jullian
Maison méditerranéenne des sciences de l’homme
5 rue du Château de l’Horloge, BP 647
F-13094 Aix-en-Provence cedex 2

varraz[at]mmsh.univ-aix.fr
alexis.varraz[at]orange.fr

Thèse

Titre : Architecture sacrée en Sicile orientale. Recherches sur toits archaïques de Mégara Hyblaea
Directeur : Jean-Christophe Sourisseau
Inscription : 01/10/2016
Contrat doctoral : Allocation de recherche 2016/2019

Parcours professionnel et scientifique

Responsabilités administratives et scientifique

  • (2017) : Responsable de secteur. Fouille du rempart de Philomélos à Delphes (Grèce) (Université de Paris VIII ; CNRS-IRAA). Dir. N. Kyriakidis, S. Zugmeyer..
  • (2015) : Responsable de la DAO. Habitat et nécropole de l’Âge du Bronze (Kirrha, Grèce) Dir. : J. Zurbach (ENS), R Orgeolet (Aix-Marseille Université – CCJ).

Travaux en cours

Thèmes de recherche ou missions principales

Mon travail de thèse porte sur les terres cuites architecturales archaïques de Mégara Hyblaea, en Sicile, en particulier sur trois sanctuaires. En croissant les données archéologiques et les archives de fouille, je tente de contextualiser, classer et restituer les parures architecturales des temples. J’aborde ainsi successivement des questions d’architecture, d’urbanisme, d’histoire de l’art et des techniques. En étudiant plus particulièrement les techniques de fabrication de ces objets il est possible de tenter une caractérisation de certaine production locale et régionale.

Programmes de recherche du CCJ

Axe A - Ville, territoire, peuplements – Programme 2 - Villes et territoires du monde grec et contacts interethniques

Le travail sur Mégara Hyblaea s’inscrit dans le programme quinquennal de l’Ecole française de Rome (2017-2021) qui prévoit
- la fouille de deux secteurs principaux de la ville archaïque, sous la direction de H. Tréziny et de J.-Chr. Sourisseau. Ils sont situés dans la dépression centrale dite Arenella (habitat archaïque et tombes) et aux abords Est du grand sanctuaire du Nord-Ouest,
- une prospection géophysique pour compléter, au moins pour partie, le plan partiel déjà existant,
- l’étude des matériels : céramiques locales archaïques, terres-cuites architecturales et collections anciennes archaïques.