CNRS Ministère de la Culture
En partenariat avec

Rechercher




Maison méditerranéenne des sciences de l'homme
Centre Camille Jullian
UMR 7299
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
+33 (0)4 42 52 42 68

Accueil > Archives du site > Archives des Actualités du labo > Archives 2016

Soutenance de thèse de Lisa SHINDO

Soutenance de thèse de Lisa SHINDO

« Bois de construction et ressources forestières dans les Alpes du sud au IIe millénaire : dendrochrono-éconologie et archéologie »

le vendredi 1er avril 2016, salle Duby, MMSH, 9h

ED 355 : Espaces, cultures, sociétés

Directeurs de Thèse : Jean-Louis EDOUARD (CCJ) et Frédéric GUIBAL (IMBE)

Composition du jury :

  • M. Patrick HOFFSUMMER - Professeur des Université, Université de Liège Belgique
  • M. François LEBOURGEOIS - Maître de Conférences HDR - AgroParis Tech, France
  • M. Andréas HARTMANN-VIRNICH - Professeur des Université, Aix Marseille Université, France
  • M. Jean-Louis EDOUARD - Chargé de Recherche HDR, Aix Marseille Université, France
  • M. Frédéric GUIBAL - Chargé de Recherche - Aix Marseille Université, France
  • M. Olivier GIRARDCLOS - Ingénieur d’Etudes, Université de Franche Compté, France
  • Mme Olivia PIGNATELLI - Docteur Dendrochronologie et Restauration des Monuments historiques - Bureau d’Etudes Dendrodata s.a.s., spécialisé dans l’étude du Patrimoine bâti, Italie.

Résumé

« Bois de construction et ressources forestières dans les Alpes du sud au IIe millénaire :
dendrochrono-écologie et archéologie ».

L’étude des pièces de bois de construction permet de dater le bâti vernaculaire (fermes, granges, pressoirs à vin, moulin, pont…) et de préciser les variations temporelles des relations entre les sociétés humaines d’une part, et la ressource-bois et la forêt d’autre part. La zone d’étude est la vallée de la Durance, depuis le Briançonnais jusqu’à la région de Riez et, plus généralement, les Alpes françaises du sud. Le cadre temporel retenu comprend les époques médiévale, moderne et contemporaine, périodes pour lesquelles l’effectif du matériel étudiable est très élevé.

Le premier objectif est une meilleure connaissance du patrimoine bâti, au moyen de la dendrochronologie. Les types de bois mis en œuvre (essence, âge, calibre) ainsi que les phases d’abattage et de construction sont mises en évidence. Dans un contexte de changement de l’occupation humaine et d’aménagement du territoire, le développement de ce type d’étude est essentiel pour conserver les traces historiques de ce patrimoine fragile, témoin d’une société montagnarde en relation forte avec son environnement, spécialement forestier. Le deuxième objectif est de développer la compréhension de la relation entre le bâti et la forêt. Cette relation entre les populations humaines et la forêt ressource pose la question de l’état des forêts des Alpes et de la forêt comme ressource au cours du dernier millénaire. L’histoire de l’occupation humaine dans les Alpes françaises du sud est ainsi questionnée.

Pour répondre à la problématique, l’interdisciplinarité a été une nécessité. Un dialogue avec des historiens, archéologues, forestiers, informaticiens, charpentiers, anthracologues, gestionnaires, ingénieurs et ouvriers dans la construction et la restauration a été instauré. Et, la dendrochronologie a servi de creuset à la mise en œuvre d’une approche interdisciplinaire, dans le but de dépasser les limites de chaque discipline.

Mot clefs : dendrochronologie, dendroécologie, patrimoine bâti, Alpes françaises du sud, forêts, mélèze, pin sylvestre.

Abstract

“Timber and forest management in the Southern French Alps : dendrochrono-ecology and archaeology”.

Timber study makes it possible to date the traditional buildings (farms, barns, wine presses, mills, bridge ...) and specify the time variations of relationships between human societies, timber uses and forest management. The studied area is the Durance valley, from Briançon to Riez region, and, more generally, the southern French Alps. The time windowof our study is the medieval times, modern and contemporary periods, when a large amount of material (wood) is available.

The first purpose of my work is to establish a better knowledge of the built heritage, using dendrochronology. We have been highlighting the types of wood used (species, age, size) as well as the trees felling and human construction phases. Given the human occupation and the land use changes, the development of this type of study is essential to preserve the historical track of this fragile heritage, witness of a mountain society in strong relationship with its environment, especially forestry. The second purpose is to develop knowledge of the relationship between buildings and forest. This relationship addresses the issue of the Alpine forests state and forest as a resource, during the last millennium. Human occupation history, in the southern French Alps, is questioned.

To reach these goals, interdisciplinarity has been a necessity. Thus, a dialogue was established with historians, archaeologists, foresters, computer specialists, carpenters, anthracologists, managers, engineers and workers in construction and restoration. In order to overcome the limits of each discipline, dendrochronology has been used to implement an interdisciplinary approach.

Keywords : dendrochronology, dendroecology, built heritage, Southern French Alps, forests, larch, Scots pine.