CNRS Ministère de la Culture
En partenariat avec

Rechercher




Maison méditerranéenne des sciences de l'homme
Centre Camille Jullian
UMR 7299
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
+33 (0)4 42 52 42 68

Accueil > Archives du site > Archives des Actualités du labo > Archives 2015

Soutenance de thèse Lucilla D’ALESANDRO

Soutenance de thèse de Lucilla D’ALESANDRO

« Amphores adriatiques à Rome : les données du Nuovo Mercato Testaccio »

le 24 novembre 2015 à 14h, Amphithéâtre, MMSH

Ce diplôme de doctorat en Archéologie est préparé dans le cadre d’une cotutelle internationale de thèse avec l’établissement Università Cattolica del Sacro Cuore (ITALIE)

Composition du jury :

Mme Maria Letizia CALDELLI – professeur des Universités – Université de Rome – Italie
M. Francis TASSAUX – Professeur des Universités – Université de Bordeaux Montaigne – France
Mme Stefania PESAVENTO MATTIOLI – Chercheur – Université de Padoue – Italie
M. Michel BONIFAY – Directeur de recherche CNRS – Aix-Marseille Université – France
Mme Marie-Brigitte CARRE – Chargée de Recherche CNRS – Aix-Marseille Université – France
Mme Ilaria ROMEO - Professeur des universités – Università degli studi di Firenze - Italie

RESUME :

Amphores adriatiques à Rome : les données du Nuovo Mercato Testaccio
L’objectif de la recherche est l’étude, d’un point de vue typologique, épigraphique, fonctionnel et commercial, des amphores adriatiques découvertes à Rome dans le secteur du Nuovo Mercato Testaccio.
Entre 2005 et 2010, ce secteur, tout proche du Mont des Tessons et du port fluvial, a fait l’objet d’une fouille archéologique . L’état plus antique qu’on a fouillé est caractérisé par un espace ouvert, divisé en enclos, des pièces couvertes et des voies de service. A l’intérieur des enclos sont jetés des remblais constitués principalement par des tessons. La particularité réside dans le matériau utilisé pour organiser l’espace et pour la construction : il s’agit d’amphores (729 ca.).
Les conteneurs des alignements sont essentiellement produits sur la côte Adriatique de l’Italie (74%) : il s’agit surtout d’amphores à vin du début de l’Empire, Dressel 6A. Leur abondance dans les alignements est peut-être imputable au caractère de décharge organisée du site. En effet, en utilisant les données sur les remblais, on peut reconnaître des differences avec les alignements dans les pourcentages d’amphores adriatiques (9-12% du nombre total de fragments). On suppose que les amphores adriatiques ont été choisies pour bâtir les alignements car il s’agit de conteneurs solides, dont on connaissait déjà la firmitas par les sources anciennes.
La déchèterie semble commencer à l’époque de Tibère et être oblitérée au IIe s.
Les conteneurs adriatiques du Nuovo Mercato représentent le premier lot de cette importance trouvé à Rome en contexte stratigraphique, l’essentiel des découvertes remontant à la fin du XIXe s. (contextes urbains identifiés par H. Dressel et représentés dans CIL XV, 2).

Mots-clés : Rome, Testaccio, amphores adriatiques, Dressel 6A, timbres

ABSTRACT

The focus of this research is the study of the Adriatic amphorae found at the Nuovo Mercato Testaccio (Roma), with special regard to the morphological features, epigraphic apparatus and commercial aspects and to the reuse of the containers.
In proximity to the Monte dei Cocci and to the Tiber harbour (Emporium), the area of the Nuovo Mercato was excavated between 2005 and 2010. The oldest level of occupation identified is characterised by alignments of transport containers almost complete, associated with fillings of pottery fragments and building materials. The alignments constituted often the true and proper walls, probably realised in multiple orders of piled-up amphorae. The life of this landfill appears to have begun in the Tiberian age, while its definitive obliteration has been dated to the 2nd century.
The material conserved in the alignements documented (ca. 729 amphorae) is higly homogenous, composed of 74% of Adriatic containers, above all the early imperial wine amphorae so-called Dressel 6A.
The abundance of Dressel 6A in the alignments is due to the organisation of landfill, in virtue of the robustness of these containers, already known by the ancient sources. The fillings reveal in fact any number of discrepancies versus the alignments : the Adriatic amphorae in these levels are between 9% and 12%.
Anyway, the Adriatic containers unearthed at the Nuovo Mercato Testaccio represent the most important discovery of this kind of amphorae in Rome, after the finds of the 2nd half of the XIX century at the Castro Pretorio, edited by H. Dressel in CIL XV, 2.

Keywords : Rome, Testaccio, Adriatic amphorae, Dressel 6A, stamps
1