CNRS Ministère de la Culture
En partenariat avec

Rechercher




Maison méditerranéenne des sciences de l'homme
Centre Camille Jullian
UMR 7299
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
+33 (0)4 42 52 42 68

Accueil > Archives du site > Archives des Actualités du labo > Archives 2013

Soutenance de thèse Mme Anna PAULE

Mme Anna Paule présentera ses travaux le 13 mai 2013, salle PAF, MMSH, à 14h

« La parure chypriote, de la fin de l’âge du bronze à l’époque archaïque,
étudiée dans le contexte de la Méditerranée orientale.
e »

Directeur (Nom, Prénom) : Prof. Hermary, Antoine.

Présentation de la thèse

La présente thèse est consacrée à l’analyse et à l’interprétation de ces vestiges archéologiques issus d’une période s’étendant du XIIe au VIIe s. av. J.-C., retrouvés sur l’île en grande partie grecque de Chypre. La thèse traite surtout de l’évolution de l’orfèvrerie et de la bijouterie. Une analyse directe du matériau en présence s’est effectuée dans plusieurs musées parmi lesquels se trouvent le Musée du Louvre à Paris, le British Museum à Londres, le Cyprus Museum à Chypre et le National Archaeological Museum à Athènes. Cette analyse a été facilitée par mon expérience dans ce domaine grâce à ma formation dans une école spécialisée dans cet artisanat (de 1996 à 2000).

La perspective adoptée est celle d’une comparaison entre ces objets composés de diverses matières et d’autres pièces similaires appartenant aux cultures contemporaines présentes en Méditerranée orientale et en particulier en Grèce. La durée déterminée rend hommage au terme anglais « Dark Ages », qui désigne de façon imagée la période comprise entre le déclin des centres palatiaux mycéniens (vers 1200 av. J.-C.) et l’époque archaïque (vers 700 av. J.-C.) : cette période de transition est – faute de témoignages sur la grande architecture ou d’autres vestiges culturels spectaculaires – considérée comme une période de pauvreté pour la population ou de retard de développement. Cependant, en raison des résultats de diverses fouilles, comme par ex. sur les sites de Perati (en Attique) et de Lefkandi (sur l’île d’Eubée), on peut supposer que les contacts interrégionaux avec les Cyclades comme avec Chypre n’ont pas entièrement disparu. Ces observations, et d’autres, ont suscité l’intérêt des archéologues depuis quelques dizaines d’années. Suivant ces études, il semble que Chypre, l’île grecque la plus orientale, a été peu touchée par les prétendus « Âges obscurs » et qu’elle a plutôt fait fonction de médiateur entre l’Orient et Occident. En raison de sa position géographique, ainsi que de sa production de cuivre, ce rôle est compréhensible.

On peut supposer que l’étude de parure permettra de vérifier cette hypothèse. Pour conclure, il faut encore souligner que, dans le cadre de la thèse, la perspective d’ensemble reste la question des interactions possibles entre les pays, plutôt que les parures elles-mêmes en tant qu’objet d’étude isolé. Au fil de l’enquête, on se gardera donc d’extraire artificiellement de leur contexte les résultats obtenus dans l’analyse des parures, au risque de surévaluer artificiellement le rôle propre à ces objets comme témoins de ces liens. En effet, nous disposons de diverses classes d’objets qui nous permettent de faire le point sur nos connaissances actuelles sur la question des contacts (swords of Naue II type ; Mycenaean IIIC : 1b pottery ; Handmade Burnished Ware, etc.). Une fois cette idée admise, le but de la thèse ne sera pas tant de commenter des parures en elles-mêmes que d’interroger d’autres objets venant du même complexe que les parures choisies, afin de vérifier, conjointement avec une étude de l’orfèvrerie, nos hypothèses sur des contacts à longue distance.

Bibliographie

Mémoire : Mars 2007

Mémoire de maîtrise (masters degree/ Diplomarbeit) „Römische Reiterstatuen. Herkunft und Genese sowie ihr Nachwirken bis in die nordwestlichen Provinzen.“ (Titre : »Statues équestres romaines. Les origines, la genèse et les répercussions aux provinces du nord-ouest.« 230 p.) à l’ Université de Salzbourg/ Fachbereich Altertumswissenschaften : Klassische und Frühägäische Archäologie. Matière spécialité : Archéologie („Archéologie classique“ et l’archéologie de la préhistoire de la Méditerranée). Directeur de recherche : Univ. Prof. W. Wohlmayr. La publication du mémoire est prévue pour 2008 (sous forme d’un ou deux articles).

Mots-clés

archive, âge du fer