Partenaires

CNRS Université de Provence
Ministère de la Culture, DRAC PACA Institut national d recherches préventives



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Contrats|Partenariats > PCR Atlas topographique des villes de Gaule méridionale (2013-2015)

PCR Atlas topographique des villes de Gaule méridionale (2013-2015)

Aller directement à :
Carte générale de la Gaule Narbonnaise et Liste des villes
Normalisation de la présentation
Liste des participants du PCR
Bibliographie

LES ATLAS TOPOGRAPHIQUES

Historique

L’entreprise « Atlas topographique » est née en 1988 d’un groupe de chercheurs travaillant sur les villes romaines du Midi de la France au sein du Centre Camille Jullian. Ces chercheurs ont éprouvé la nécessité de disposer pour leurs études d’un outil qui présenterait de façon homogène l’ensemble de la documentation archéologique livrée par les fouilles anciennes ou récentes. Pour ce faire, ils se sont donné pour objectif de fédérer les initiatives des archéologues et historiens de la région et des régions avoisinantes œuvrant dans le même domaine, qu’il s’agisse de chercheurs du CNRS, d’universitaires, d’agents du Ministère de la Culture ou de l’INRAP, d’archéologues au service de collectivités locales, villes ou départements, ou encore de bénévoles (cf. ci après Liste des participants).

De la réflexion collective ainsi engagée a mûri au tournant des années 1990 le projet de constituer un « Atlas topographique des villes de Gaule méridionale » portant sur les chefs-lieux de cités antiques des provinces augustéennes de Narbonnaise et des Alpes maritimes . Chaque ouvrage comprend à la fois des feuilles topographiques présentant, sur un fond cadastral simplifié à échelle 1/1000e, tous les vestiges cartographiables, assorties d’un commentaire pour chaque feuille et suivies d’une synthèse générale sur l’histoire et la topographie de la ville, pour une période allant des origines à l’entrée des deux anciennes provinces romaines dans le regnum Francorum.

Méthode de travail

La méthode retenue pour l’entreprise est d’examiner le travail de chacun lors de réunions mensuelles régulières auxquelles sont conviés tous les membres du groupe de travail. L’objet de ces réunions est d’étudier les feuilles des fascicules en préparation, de façon à ce que chaque volume de l’Atlas bénéficie de la critique et de la réflexion commune, tout en restant sous la responsabilité propre de ses auteurs. Des comptes rendus, sous forme d’un bulletin interne, servent à pallier les absences inévitables et à maintenir un lien au sein du groupe de travail.

En effet, à la suite du souhait exprimé en 1991 par la Sous-direction de l’archéologie du Ministère de la Culture, les chercheurs participants à ce projet se sont constitués en association, Urbs antiqua, qui assure la gestion des crédits alloués à l’entreprise. Cette initiative a également eu pour effet de rendre clairement perceptible l’existence du groupe de travail aux yeux de ses autres partenaires naturels -villes, départements, régions-, qui sont également sollicités pour apporter leur aide financière à l’édition des fascicules de l’Atlas.

Après une période durant laquelle ont été définies les méthodes d’analyse et une stricte normalisation de la présentation des résultats, trois volumes sont parus, consacrés aux villes d’Aix-en-Provence (1998), de Fréjus (2000) et de Saint-Paul-Trois-Châteaux (2009). Les volumes sont publiés dans la collection des suppléments de la Revue Archéologique de Narbonnaise.

Gestion

Soutenu par le ministère de la Culture, le projet collectif de recherche (PCR) « Topographie urbaine de Gaule méridionale » (Cf. Liste des participants du PCR) a d’abord été placé sous la responsabilité scientifique de Jean Guyon (CNRS, Centre-Camille-Jullian, Aix-en-Provence). Du fait de son champ géographique (les provinces augustéennes de Narbonnaise et des Alpes-Maritimes) et en accord avec les conservateurs régionaux, ce PCR s’est développé en programmes triennaux instruits à tour de rôle par les Services régionaux des régions concernées. Ainsi, le triennal 2001-2003 était financé par le SRA de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur ; de la même façon, le triennal 2004-2006 du PCR, désormais placé sous la responsabilité de Marc Heijmans (CNRS, Centre-Camille-Jullian, Aix-en-Provence), était instruit par le SRA Rhône-Alpes ; le triennal 2007-2009 par le SRA Languedoc-Roussillon et le triennal 2010-2012 est à nouveau financé par le SRA de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Enfin, on soulignera que l’Inrap soutient fortement ce projet sur ses moyens de recherche, dans le cadre d’un projet d’activité scientifique impliquant de nombreux agents, pour les villes d’Orange, Nîmes et Valence.

Carte générale de la Gaule Narbonnaise
(Infographie CNRS-CCJ, V. Dumas)

NORMALISATION DE LA PRESENTATION

Télécharger les règles d’écriture :

PDF - 102.3 ko
Normes éditoriales et conventions graphiques

Haut de la page



LES PARTICIPANTS

Responsable : Marc Heijmans

Participants CCJ : Véronique Blanc-Bijon, Philippe Borgard, Jean Guyon, Fabienne Heullant, Lucien Rivet

Chercheurs associés CCJ : Marc Bouiron, Isabelle Doray, Jean-Marc Mignon, Martial Monteil, Stéphane Morabito, Nuria Nin, Jean Piton, Sylvie Saulnier.

Liste des participants du PCR
Frédéric AUDOUIT, INRAP, Nîmes
Alain BADIE, CNRS, IRAA, Aix-en-Provence
Guy BARRUOL, CNRS, Lattes
Valérie BEL, INRAP, Nîmes
Véronique BLANC-BIJON, CNRS, Centre Camille Jullian, Aix-en-Provence
Michèle BOIS, archéologue Archéo-Drôme, Bollène
Philippe BORGARD, CNRS, Centre Camille Jullian, Aix-en-Provence
Marc BOUIRON, Directeur du service archéologique de Nice
Jean-Yves BREUIL, INRAP, Nîmes
Laurence BRISSAUD, Équipe archéologique départementale, Saint-Romain-en-Gal
Philippe CAYN, INRAP, Nîmes
Marc CELIÉ, INRAP, Nîmes
Francis CHARDON, Avignon
Frédéric CONCHE, INRAP, Nîmes
Silvaine COUTEAU, INRAP
Isabelle DORAY, Service archéologique de Vaucluse, Avignon
Joëlle DUPRAZ, Service du patrimoine de l’Ardèche
Djemilla FELLAGUE, Université de Grenoble
Vincent FAURE, Service archéologique de Vaucluse, Avignon
Alain GENOT, Musée départemental Arles antique, Arles
Alain GRANDIEUX, Service archéologique de Nice
Jean GUYON, CNRS, Centre Camille Jullian, Aix-en-Provence
Marc HEIJMANS, CNRS, Centre Camille Jullian, Aix-en-Provence
Benoît HELLY, SRA de Rhône-Alpes, Lyon
Fabienne HEULLANT, CNRS, Centre Camille Jullian, Aix-en-Provence
Bertrand HOUIX, INRAP, Nîmes
Monique JANNET-VALLAT, conservatrice du musée archéologique de Cimiez
Michel GOY, INRAP, Valence
Xavier LAFON, professeur à l’Université de Provence
Anne LE BOT-HELLY, conservatrice régionale de l’archéologie de Rhône-Alpes, Lyon
Véronique LELIÈVRE, INRAP, Nîmes
Mylène LERT, conservatrice, musée archéologique, Saint-Paul-Trois-Châteaux
Yves MANNIEZ, INRAP, Nîmes
Claire MARCELLIN, INRAP, Vienne
Patrick de MICHÈLE, Service archéologique de Vaucluse, Avignon
Jean-Marc MIGNON, Service archéologique de Vaucluse, Avignon
Martial MONTEIL, maître de conférences, Université de Nantes
Stéphane MORABITO, Service archéologique de Nice
Jean-Charles MORETTI, CNRS, IRAA, Aix-en-Provence
Danièle MOUCHOT, conservatrice honoraire du musé archéologique de Cimiez
Sophie NOURISSAT, INRAP, Vienne
Richard PELLE, INRAP, Nîmes
Jean PITON, Musée départemental Arles antique, Arles
Jacques PLANCHON, conservateur du musée municipal de Die
Jean-Luc PRISSET, Équipe archéologique départementale, Saint-Romain-en-Gal
Pascale RHÉTORÉ, INRAP, Valence
Pierre RIGAUD, INRAP, Alba
Lucien RIVET, CNRS, Centre Camille Jullian, Aix-en-Provence
Marie-Pierre ROTHÉ, Musée départemental Arles antique, Arles
Pascale SARAZIN, INRAP, Nîmes
Sylvie SAULNIER, chercheur associée au Centre Camille Jullian, Aix-en-Provence
Pascale SOLEIL, attachée de conservation, musée de Valence
Patrick THOLLARD, maître de conférences à l’Université de Montpellier
Alain VEYRAC, chargé de cours à l’Université de Montpellier
Monique ZANNETTACCI, Service archéologique municipal, Vienne

Haut de la page


LISTE DES VILLES